06/11/2007

Birmanie

Le Conseil

 

DÉCIDE:

 

Article 1 : de soutenir l'action des démocrates en Birmanie et de relayer le message d'Aung San Suu Kyi, en particulier auprès de la population communale, par le biais du site internet de la commune et ou du journal communal, pour que la communauté internationale et l'Union européenne fassent pression sur la junte birmane, notamment en appliquant les sanctions économiques demandées par les démocrates birmans;

 

Article 2 : de faire Aung San Suu Kyi citoyenne d'honneur de Orp-Jauche ;

 

Article 3: de s'abstenir, dans la mesure du possible et lorsque cela n'affecte pas de manière disproportionnée des intermédiaires locaux, d'acheter des produits d'entreprises produisant en Birmanie, les investissements de ces entreprises ne faisant que soutenir la junte au pouvoir;

 

Article 4: de mandater le collège des bourgmestre et échevins à veiller à ce que les impôts de la commune ne soient pas utilisés pour le financement d'entreprises actives en Birmanie tant que les démocrates birmans appellent à des sanctions économiques envers leur propre pays;

 

Article 5: de mandater le Collège des bourgmestre et échevins à obtenir une information complète auprès des institutions bancaires de l'utilisation qui est faite de l'argent déposé par la commune auprès de celles-ci et de veiller, par le choix de produits bancaires durables, à ce que les placements et les investissements communaux soient socialement responsables;

 

Article 6: de mandater le Collège échevinal à mettre en œuvre la présente motion et d'inviter les établissements bancaires actifs sur son territoire à cesser d'investir dans les entreprises actives en Birmanie tant que les démocrates birmans appellent à des sanctions économiques envers leur propre pays;

 

Article 7 : d'œuvrer à la libération d'Aung San Suu Kyi dans la mesure de ses moyens;

 

Article 8 : de porter cette information à la connaissance:

du Ministre des Affaires étrangères du Secrétaire d'Etat au Commerce extérieur du Ministre des Finances du Président du Sénat du Président de la Chambre du Président de la Commission européenne du Président du Parlement européen de la Fédération Belge de la Finance (Febelfin).

09:35 Écrit par Jean PIRSOUL dans Flash Infos | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Extrait Journal La Dernière Heure Une motion de soutien d'Écolo modifiée sur une idée de l'opposition
ORP-JAUCHE Camouflet ou cocasserie ? La séance du conseil communal d'Orp-Jauche s'est sans doute trouvée entre les deux, lundi soir, au moment de voter une motion de soutien relative à la situation en Birmanie (ou Myanmar). Tout a commencé par l'exposé du point par Julien Gasiaux, le conseiller Écolo. Soit six articles qui demandaient notamment de soutenir l'action des démocrates birmans, de relayer le message de leur meneuse, Aung San Suu Kyi, d'oeuvrer à la libération de cette dernière dans la mesure des moyens de la commune (une opération commando des échevins ?, Ndlr)... et de porter cette information à diverses autorités comme le Sénat, le ministre des Affaires étrangères, la Commission européenne...
Quant aux autres principes, ils ont été balayés par l'opposition, l'ex-mayeur Jean Pirsoul en tête : "Je suis tout à fait du côté des résistants qui luttent contre les dictatures... mais je suis contre qu'Aung San Suu Kyi soit nommée citoyenne d'honneur (ce titre revient à des habitants de l'entité). De même, si on s'abstient d'acheter des produits d'entreprises actives en Birmanie, on ne pourra plus aller à la pompe de Jandrain. Et on ne va quand même pas mener une enquête pour chaque achat de la commune".
L'amendement de la minorité a donc été mis au vote et était sur le point de recueillir une inattendue majorité des voix (des élus PS ayant voté oui) quand le mayeur, Hugues Ghenne, a décidé une interruption de séance. Le temps d'un conciliabule et... l'unanimité était décrétée sur la proposition de Jean Pirsoul, à savoir la motion initiale restreinte à trois articles. Et si, sur les bancs de l'opposition, on souriait de ce succès, la majorité, elle, soulignait qu'un tel texte n'aurait jamais été approuvé lors de la mandature précédente.
G. H.


Écrit par : G.H | 07/11/2007

Birmanie Pourquoi ne pas faire des motions du même type pour: La Bielorussie, la Corée du Nord, le Zimbabwe, la Tunisie, la Lybie, le Nepal, le Nigeria, l'Ouzbekistan, le Bouthan, et toutes les dictatures qui ne respectent pas les droits de l'homme.
Celà permet de ne pas s'occuper des choses qui vraiment préoccupent le citoyen.

Écrit par : Collet | 11/11/2007

Les commentaires sont fermés.