06/11/2007

Suppression de voirie

 

Le Conseil communal,

 

Vu la demande exprimée par des riverains d'une petite voirie de liaison située entre l'avenue Adrien Stas et la Rue de Marilles à Jauche;

 

Considérant que cette voirie est étroite; qu'elle n'est pas dotée d'un revêtement capable de supporter une circulation importante ni un trafic lourd;

 

Attendu que ladite voirie est régulièrement empruntée par du charroi lourd, ce qui a pour effet de détériorer cette voirie de liaison;

 

Considérant que la logique veut, en ces circonstances, que la circulation normale et les charrois lourds empruntent des voiries mieux adaptées telles l'A venue Adrien Stas (route provinciale RN240) et la Rue de Marilles (voirie de Grande Communication reliant Jauche à Marilles) ;

 

Vu qu'il s'indiquerait dès lors que la petite voirie de liaison en question ne soit plus accessible aux camions, engins agricoles, camionnettes, voitures et moto mais soit réservée aux cyclistes et piétons ;

 

Attendu que les riverains ont été consultés à ce sujet et que la quasi totalité a émis un avis favorable à cette proposition;

 

Considérant que le collège communal a décidé de mettre en application, à l'essai, cette proposition de limiter l'accès à la petite voirie de liaison (sans dénomination) aux cyclistes et piétons en posant des équipements destinés à empêcher le passage d'autres véhicules;

 

DECIDE:

 

Art. 1. : de confirmer la décision suivante du collège communal prise à l'essai : la petite voirie communale (sans dénomination) reliant l'Avenue Adrien Stas à la Rue de Marilles à Jauche, sera réservée à la circulation des cyclistes et piétons.

 

Art.2. : la mesure sera matérialisée par la pose à chaque entrée de cette voirie de plaques de signalisation adéquates et de bacs à fleurs disposés en quinconce ou tout autre aménagement pouvant empêcher le passage de véhicules.

 

09:41 Écrit par Jean PIRSOUL dans Flash Infos | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Extrait Journal Vers l'Avenir Des poteaux, pas des bacs : coup de colère de Pirsoul
Deux autres points étaient attendus. Le premier a trait aussi au règlement de police, mais il concerne les fêtes et divertissements accessibles au public. Ces fêtes ne pourront avoir lieu qu'avec l'autorisation écrite du bourgmestre. La demande devra être effectuée vingt jours ouvrables avant la manifestation. Enfin, la soirée devra être terminée au plus tard à 3 h du matin.
Le second point a fait sortir Jean Pirsoul de ses gonds. Il s'agit de la confirmation de la période d'essai de création d'une voie piétonne entre l'avenue Stas et la rue de Marilles, à Jauche. Pirsoul trouve inadmissible que l'échevin des travaux Henri Bauwin (PS) y a posé des poteaux plutôt que des bacs à fleurs, comme cela avait été décidé en conseil communal. Et que ce chemin de passage, qui avait son utilité, ne soit plus utilisable que par les piétons et les cyclistes. «Je me demande, a dit Jean Pirsoul, comment le camion des pompiers y passerait s'il devait y avoir un problème de ce côté.»
Finalement, le point est voté, majorité contre opposition.

Écrit par : M.W. | 07/11/2007

Les commentaires sont fermés.