14/11/2007

Orp-Jauche

ORDRE DU JOUR DU 12 NOVEMBRE 2007.

 

Secrétariat :

 

1.1.     Application du droit à interpellation du public;

 

            Cinq intervenants ont pu s'exprimer.

 

-  Monsieur Haccour se voit rassuré.  L'utilisation de ses moteurs, dans le cadre de sa profession d'agriculteur, est autorisée.

 

-  Monsieur José Bourguignon souhaite que, dans le nom des rues reprenant le nom de victimes de guerre, la mention du grade soit ajoutée ex. rue du Soldat Henri Grenier.

 

-  En ce qui concerne la réglementation sur l'interdiction de détention de chiens dangereux, les vétérinaires Dethier et Olders d'Orp ainsi que Monsieur Marit d'Orp interviennent pour souligner le caractère anti-constitutionnel de cette réglementation qui bafoue nos droits fondamentaux, qui limite nos libertés individuelles qui empêche certains habitants d'encore vivre chez nous.  Ils s'interrogent enfin sur l'identité des vétérinaires qui auraient été consultés.  En effet, prétendent-ils, les deux races de chiens qui occasionnent le plus d'accidents sont les Labradors et les Bergers allemands: ils ne sont pas repris dans la liste des chiens dangereux.

 

-  Monsieur Remy de Maret s'interroge sur la motivation de la suppression du passage dans une rue de Jauche.  Il lui sera répondu lors de la prochaine séance.

 

-  Enfin, Monsieur Morandin d'Orp propose une modification du Règlement d'ordre intérieur qui permettrait au public d'interpeller sur un point repris à l'ordre du jour du conseil communal.  Il lui sera répondu lors de la prochaine séance.

 

1.2.     Approbation du procès-verbal de la dernière séance ;

 

                        Ce point est accepté à l'unanimité.

 

Comptabilité:

 

2.1             Vote de la taxe sur l'Impôt des Personnes Physiques pour 2008.

 

                        Ce point est accepté à l'unanimité.  La minorité exige de ne pas augmenter les taxes.  C'est le cas ici.  Elle marque donc son accord sur le taux proposé.

 

2.2.     Modification budgétaire n° 2 de 2007.

 

Pénible soirée pour l'Echevin des Finances, Henri BAUWIN.

 

            La modification budgétaire a pour raison d'être de demander, aux Conseillers communaux, l'autorisation d'effectuer des dépenses supplémentaires à ce qui est prévu dans le budget initial.  Il est donc logique de s'intéresser aux raisons de ces suppléments.  Certains sont évidemment tout à fait justifiables.

 

            Malheureusement, la minorité n'a pu obtenir de réponses satisfaisantes aux différentes questions, reprises ci-dessous et pourtant essentielles, qu'elle se posait.

 

1.         Ajout de 6.000 euros (1/4 de million d'Anciens Francs Belges) pour la fourniture de gaz dans les bâtiments communaux.

 

            Le montant dépensé en 2005 s'élevait à 1.861,96 euros.  7.000 euros au budget 2006, puis 6.500 euros prévus au budget 2007, 9.100 euros en août 2007 à la 1° modification budgétaire; 15.100 euros aujourd'hui. !!!  Incroyable.

 

Aucune explication ne peut être fournie.

 

2.         Les frais de réception augmentent de 17 %.  Alors que, par rapport à 2006, la réception en l'honneur des clubs champions n'a pas été organisée.  Pour 2007, les frais de réception s'élèvent à 25.000 euros (1 million d'A.F.B.).  

Aucune explication ne peut être fournie.

 

3.         Ajout de 4.000 euros en électricité pour les bâtiments communaux.  Il était prévu un montant de 500 euros au budget initial, passé à 1400 euros à la 1° modification budgétaire à 5.400 euros aujourd'hui !!!

 

                        Aucune explication ne peut être fournie.

 

4.         Ajout de 2.600 euros pour les frais de location et d'entretien du matériel et du mobilier de bureau dans les écoles.  Essentiellement, les frais de photocopies.  Ils s'élèvent aujourd'hui à 44.600 euros (1.800.000 A.F.B.) !!! Où va-t-on ?  Qui contrôle quoi ? 

 

                        Aucune explication ne peut être fournie.

 

5.         Autre problème.  Les dépenses incontrôlées des Fabrique d'église. 

 

            Début 2007, j'avais déjà tiré la sonnette d'alarme en disant: "comment peut-on justifier les sommes prévues pour les Fabriques d'église qui sont doublées ou multipliées par 5 pour certaines d'une année à l'autre.  Personne ne contrôle.  On donne ce que les Fabriques d'église réclament en encourageant ainsi celui qui gaspille à tout vent".

 

            L'Echevin des Finances répondait qu'il allait étudier le dossier.  Sept mois plus tard, des dépenses supplémentaires de 6.000 euros sont réclamées.  L'Echevin répond qu'il va réunir les parties concernées et étudier le dossier.  Oui mais quand ?

 

6.         Ajout de 3.430 euros pour l'achat de chèques A.L.E. pour les services administratifs.  En 2007, il est prévu de dépenser 29.430,00 euros (1.200.000 A.F.B.) en chèques A.L.E. rien que pour le personnel administratif.  Est-ce vraiment possible ?  L'équivalent d'une personne à horaire complet pendant toute une année !!! 

           

Aucune explication ne peut être fournie.

 

7.         Journée de l'arbre.  La dépense prévue est de 5.150,00 euros.  Monsieur Sondag nous rassure: "la dépense ne sera engagée que si un subside équivalent est obtenu: mais j'ai bon espoir".  Tant mieux.

 

A l'extraordinaire.

 

8.         Un montant supplémentaire (par rapport à la remise de prix initiale) de 54.500 euros est réclamé pour les travaux de voirie et d'égouttage à Enines. La loi sur les marchés est-elle respectée ?

 

            L'Echevin des Travaux se justifie par des travaux dus à des suppléments pour la mise en décharge de remblais, pour des travaux non prévus de reprofilage et d'asphaltage.

 

            Il n'empêche.  Un montant énorme.  Les entrepreneurs n'ont pas tous remis prix pour la même chose.

 

Le Bourgmestre se rend compte, perd son sang froid et insulte Héloïse FONTAINE.

 

            Héloïse FONTAINE vote, comme toute la minorité, contre cette modification budgétaire surprenante mais se permet de regretter le manque d'explications ou de justificatifs du Collège.

 

            Le Bourgmestre s'emporte, perd son sang froid, agresse verbalement Héloïse en disant rageusement: "Tu es mal placée pour faire cette réflexion. Tu n'as jamais rien fait pour la commune pendant 6 ans et tu ne feras jamais rien"…

 

            La malheureuse Héloïse FONTAINE a été victime de la colère que le Bourgmestre aurait, sans doute, voulu réserver à son Echevin des Finances que manifestement ces matières budgétaires n'intéressent pas.

 

            Nous verrons si, au prochain conseil, Hugues GHENNE aura la décence de s'excuser de ses propos vexatoires voire diffamatoires qui ont choqué les membres du public.

 

06:18 Écrit par Jean PIRSOUL dans Au conseil communal | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Votre "jeu" est plus que lamentable ...
Enfin, c'est l'image du MR ...
Comme au Fédéral, on vise le pouvoir ...
MR de Jauche ...
Faudrait un peu se moderniser ...
Changer les personnes ...
Modifier les mentalités ...
Et on critique le PS à Charleroi ...

Écrit par : Yann | 29/11/2007

Les commentaires sont fermés.