14/12/2007

Orp-Jauche

L'appel du ministre Antoine entendu par les mayeurs de l'Est du BW

BRABANT WALLON EST On n'en est pas encore à parler d'appel du 16 octobre mais les déclarations qu'André Antoine avait faites ce jour-là dans l'enceinte de la ferme de La Ramée, à Jauchelette, ne devraient plus tarder à se concrétiser.

Pour rappel, le ministre wallon et bourgmestre en titre de Perwez, constatant la spécificité de l'Est du Brabant wallon (à gauche de la N4, en somme), avait demandé aux responsables politiques de cette partie de la province à unir leurs forces pour répondre aux questions d'urbanisme et prévenir les éventuels problèmes d'aménagement du territoire dans une région où les lotissements et les nouvelles maisons poussent comme des champignons : "Nous pourrons ainsi préserver notre identité semi-rurale. Nous serons plus forts avec une vue d'ensemble. Il faut nous donner une ligne de conduite commune."

André Antoine avait ensuite parlé de réunir ses collègues mayeurs de Hélécine à Walhain en passant par Orp-Jauche, Grez-Doiceau... Ce qui est chose faite : l'entrevue s'est déroulée vendredi dernier. Et la conséquence matérielle est désormais connue : si tout va bien, une Maison de l'Urbanisme couvrant l'Est de la province (qui s'ajoutera à l'actuelle, sise à Court-Saint-Etienne et théoriquement consacrée à tout le Brabant wallon) verra bientôt le jour et sera installée sur la Grand-Place de Jodoigne, au sein de l'Hôtel des Libertés.

Une localisation qui agrée Jean-Paul Wahl, mayeur de la cité de la Gadale : "C'est le choix le plus logique de par l'importance de la ville et de sa place au centre de la zone concernée. Mais ce qui compte, ce sont les services que cette Maison de l'Urbanisme rendra, les conseils qu'elle donnera en aménagement du territoire ou sur la façon de mener des politiques cohérentes d'une entité à l'autre... De quoi garder une même typologie du bâti dans l'Est et instaurer un lien de plus entre les communes."

Et Jean-Paul Wahl de lancer des fleurs : "Le ministre Antoine a eu une bonne initiative. Reste à voir de quelle manière elle se concrétisera. Car si les communes sont partantes, elles n'ont pas les moyens de se doter d'une telle structure et sont donc dépendantes de la Région wallonne."

Geoffroy Herens

Un outil bien utile pour les marcheurs en Hesbaye brabançonne

HESBAYE BRABANÇONNE Les marcheurs actifs sur les communes du canton de Jodoigne (qui comprend aussi Beauvechain, Hélécine, Incourt, Orp-Jauche et Ramillies) n'ont désormais plus aucune excuse ! Avec la sortie de la carte IGN reprenant les 300 km de promenades balisées sur la région, ils se doivent d'aller arpenter les sentiers et chemins de terre, de tracer entre les champs de betteraves ou de blé.

Un outil bien utile, donc, que l'on doit à la Maison du Tourisme de la Hesbaye brabançonne mais aussi au Crabe et à l'asbl Culturalité. Et pour cause : sans ces trois partenaires, une grande partie de ces 34 circuits n'aurait jamais vu le jour. De même que les poteaux indicateurs le long des parcours et les panneaux de présentation aux points de départ.

"Tout est sur la carte, explique Vanessa Deblire, de la MTHB. Non seulement les lieux où commencent les promenades (et forcément aussi la suite) mais également la GR, le RAVeL et même la route vers Saint-Jacques-de-Compostelle qui, pour information, passe par Piétrain, Jodoigne, le Brocui,..."

Largement de quoi justifier le prix de 7,5 € qui est demandé aux randonneurs, amateurs ou non, qui feraient la demande du fameux bout de papier également disponible au Syndicat d'Initiative d'Hélécine et à l'Office du Tourisme d'Orp-Jauche.

"Surtout que cette carte a également l'avantage de pallier les éventuels actes de vandalisme, précise Vanessa Deblire. Des méfaits auxquels il n'est pas toujours possible de remédier directement. Dorénavant, il n'y aura plus moyen de se tromper."

Enfin, d'ici à l'été 2008, la Maison du Tourisme devrait compléter son offre en réalisant un carnet de balade où se retrouveront encore davantage de renseignements sur le patrimoine naturel et architectural d'un canton qui gagne à être découvert à pied, en toute tranquillité.

G. H.Renseignements au 010.22.91.15ou via www.hesbayebrabançonne.be.

 

11:56 Écrit par Jean PIRSOUL dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.