19/12/2007

Orp-Jauche

Articles parus dans le journal "La Dernière Heure"

 

Deux mineurs français et un Ramillois arrêtés

 

JODOIGNE Joli travail des zones de police de Jodoigne et des Ardennes brabançonnes qui, vendredi et samedi, ont réalisé deux arrestations qui ont permis d'élucider plusieurs vols dans la région.

Vendredi tout d'abord quand, vers 13h20, la zone de police de Jodoigne a intercepté à Orp-Jauche les occupants d'une Renault 5 immatriculée en France, qui tentait d'éviter un contrôle. À bord, le conducteur, âgé de... treize ans, et la passagère, âgée elle de... quatorze ans, n'ont évidemment pu présenter aucun document valable.

La fouille du véhicule a permis de retrouver différents objets volés dans une habitation de Perwez. Et l'enquête qui a suivi a permis d'élucider un second vol à Perwez. La voiture a été saisie, tandis que les deux jeunes mineurs ont été mis à la disposition du juge de la jeunesse de Nivelles.

La deuxième arrestation, on la doit à la zone des Ardennes brabançonnes qui, samedi vers 22h30, à l'occasion d'un contrôle routier, a interpellé un habitant de Ramillies qui était recherché par la zone de police de Jodoigne pour différents vols dans la région.

Dans la voiture ont été retrouvés une arme et divers objets volés. Lesquels ont permis, à Jodoigne, d'élucider une dizaine de vols. L'intéressé a été mis à la disposition du parquet de Nivelles et placé sous mandat d'arrêt.

J.-P.V.

 

Une dimension orale au site web et au bulletin d'information

 

ORP-JAUCHE Les Orp-Jauchois souffrant de problèmes légers ou plus sérieux de la vue vont accueillir cette nouvelle avec le sourire. D'ici quelques semaines, la commune a prévu d'adhérer au système des audiobulletins, un système commercialisé par une jeune entreprise basée à Namur.

Le principe est simple. Dès que tout fonctionnera (c'est-à-dire une fois le prochain budget approuvé par la tutelle, normalement début 2008), il sera possible de consulter par téléphone non seulement le site Internet mais également le bulletin d'info communal et toutes les communications officielles. Le tout, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

"Cela pourra se faire par n'importe quel téléphone", précise d'emblée le bourgmestre, Hugues Ghenne. "Et gratuitement puisque les seules dépenses seront prises en charge par la commune. Il s'agira des frais d'activation et d'une redevance de 700 € par an."

Un investissement que le mayeur justifie notamment par l'augmentation constante du nombre de personnes âgées dans son entité. Soit autant d'individus potentiellement concernés par les problèmes de vue. Sans oublier les habitants illettrés, qui sont souvent nettement plus nombreux qu'on ne le pense.

"Qui plus est, je rappelle que nous avons signé la charte pour les personnes handicapées et que nous disposons d'une commission consultative de la personne handicapée", ajoute Hugues Ghenne. "Sachant que nous comptons plus de 400 octogénaires à Orp-Jauche et que la résidence Malevé a appuyé notre volonté d'adhérer à cet audiobulletin, il n'y avait aucune raison de laisser passer l'opportunité."

Un service que la commune voisine de Hannut, en province de Liège, utilise déjà et qu'il est possible de tester via le 019/48.01.00.

G. H.

 

Article paru dans le journal "Vers l'Avenir"

 

Les 19 élèves de 6 e de l'école communale de Jauche étaient en visite hier à la commune. Le bourgmestre les a reçus à la salle du conseil.

Monsieur Chr istophe est leur instit'. Toujours au-devant de la scène, comme il se doit. Mais ce mardi, Christophe Ingebos a passé le relais au bourgmestre Hugues Ghenne (PS). Lequel n'est pas assistant social de formation pour rien. Tout de suite, il est niveau des élèves. Explications courtes, vocabulaire compréhensible de tous. Pour détailler les rouages de sa commune. Leur commune. «Notre lieu de vie de tous les jours», dit le maïeur en guise d'introduction.

Une visite des locaux communaux et du CPAS est également prévue, mais le plat de résistance, c'est l'échange avec le bourgmestre dans la salle du conseil. Il apparaît très vite que les jeunes ne sont pas dépassés par la situation. «Normal, explique Christophe Ingebos. Le but premier de l'activité est de leur montrer l'importance de la politique dans notre pays. Mes élèves sont très sensibles à la conjoncture actuelle et à l'avenir de la Belgique.»

Ce n'est pas d'aujourd'hui que l'école de Jauche cible la citoyenneté. En octobre dernier, le député Léon Walry (PS) est passé dans leur classe. Il y a quinze jours, les enfants sont allés en excursion à Bruxelles, au parlement de la Communauté française. Et jeudi prochain, ces mêmes élèves présenteront une exposition sur la citoyenneté.

Après une entrée en matière du bourgmestre pour définir le rôle de chaque mandataire politique, les élèves peuvent se lancer dans les questions. Un moment d'hésitation puis ils ont du mal à s'arrêter. Ici, personne ne tombe de la lune. Les jeunes Tom Decaffmeyer et Maxime Fischer veulent savoir comment majorité et opposition travaillent au niveau communal. Avec une question capitale à la clé : «Est-ce que l'opposition a quelque chose à dire?» Le maïeur répond que oui, puisque c'est la minorité qui vérifie où va l'argent du contribuable. Son rôle est donc majeur.

Marie Lebrun demande ce que le bourgmestre pense de la crise nationale. Six mois de discussions, elle trouve ça long. Sourire du bourgmestre, un peu embarrassé. «Une chose est certaine, dit-il, il faut des gens pour gérer le pays. Et, c'est vrai, 190 jours de crise, cela commence à peser. Mais établir un contrat gagnant/gagnant, autrement dit dans lequel chaque communauté se retrouve, c'est compliqué. Mais vous verrez, on y arrivera bientôt.»

Marc WELSCH

 

15:43 Écrit par Jean PIRSOUL dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.