05/01/2008

Orp-Jauche

De bons voeux et une volée de bois vert

La réception de nouvel an a permis au bourgmestre Ghenne de remercier le personnel communal. Et de tancer vertement les autorités de tutelle.

 

Ambiance de bonnes résolutions et de bons voeux en ce 2 janvier, à Jandrain, en la salle de la Tannerie. Prenant la parole vers 10 h 30, le mayeur Hugues Ghenne (PS) s'est d'abord adressé en termes élogieux au personnel communal. «Vous nous avez permis, a-t-il dit, de répondre à nos engagements vis-à-vis de la population.»

Des engagements qu'il voudrait à présent assurer dans la continuité, même à l'époque des vacances. «Il est de notre devoir, lorsque le responsable d'un service est en congé durant plusieurs semaines, de le remplacer.»

Il regrette par ailleurs ce qu'il appelle sa politique de bouts de ficelles. Et pointe du doigt les instances supérieures. «De plus en plus, nous avons des difficultés à obtenir de la Région, de la Communauté, du Fédéral, ce qui nous est promis ou ce qui nous est dû.»

Dans la foulée, Ghenne cite le financement ruineux de la police, la réforme fiscale qui renvoie la balle aux échelons inférieurs ou encore les hypothétiques subsides aux bâtiments scolaires. «Rien n'est épargné aux Communes. Il ne se passe pas une journée sans que nous entendions les messages de colère des mandataires communaux wallons, de toutes les tendances politiques.»

Pas question toutefois de céder au découragement. «Maison de l'entité, Maison de l'emploi, bâtiments scolaires, voies lentes, aménagement du centre d'Orp et de celui de Jauche... Ça bouge et ça ne fait que commencer.»

Parmi les projets qui lui tiennent à coeur, il cite notamment le RAVeL. «Nous aimerions le voir plus étendu. Comment ? Par la pose de passerelles à Orp. Sans oublier de tracer des voies lentes entre Jauche, Jandrain et Jandrenouille.»

Pour Ghenne, vivre à la campagne, ce n'est pas vivre dans une cité dortoir. «Notre commune compte 8000 habitants. On doit y trouver de tout, lieux d'accueil en crèches ou en extrascolaire, aide à domicile, aménagement du territoire.»

Ce dernier point a fait l'objet de critiques, notamment du côté du futur lotissement de la rue du Cimetière. Pour y remédier, il est prévu un second engagement à trois quarts temps à l'aménagement du territoire. Ce sera dans les prochaines semaines. «Oui, conclut Ghenne, 2008 marquera une avancée vers plus de professionnalisme et plus de respect du contribuable. Chaque euro versé à la Commune doit avoir son utilité.»

Marc WELSCH

 

15:46 Écrit par Jean PIRSOUL dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.