08/01/2008

Orp-Jauche

Article venant du journal "La Dernière Heure"

 

Un projet du musée Archéologique sur la table du collège

 

ORP-LE-GRAND Chasser en plein milieu d'Orp-le-Grand, ce serait déjà inattendu. Le faire à la manière des chasseurs-cueilleurs d'antan, ça ajouterait une couche d'originalité. Mais viser un mammouth de 3,40 m de haut, ce serait la cerise sur un gâteau que le musée Archéologique rêve de cuisiner dans les mois à venir.

"L'idée serait de placer sur la pelouse de la place communale une silhouette de mammouth en métal", explique Carine Havard, conservatrice du fameux musée qui, parallèlement, prépare une nouvelle scénographie pour présenter ses collections. "L'animal pourrait mesurer 6 m de long avec les défenses. Il serait démontable et déménageable à tout moment. Mais, surtout, il permettrait d'ajouter du concret à nos expositions et faire office de cible pour les démonstrations de tir à la sagaie ou au propulseur. Qui plus est, quoi de mieux qu'un mammouth pour symboliser la préhistoire, a fortiori aux yeux des enfants qui passent chez nous ?"

Un projet qui sera prochainement déposé sur la table du collège communal... deux ans après une première présentation qui avait débouché sur un refus du pouvoir politique. La majorité ayant changé depuis maintenant treize mois, l'équipe du musée retente sa chance.

Quant à savoir la réponse qu'il recevra... Du côté de Pierre Sondag, échevin de la Culture, le son de cloche se veut visiblement positif : "Ce serait une belle enseigne pour le musée, situé juste à côté. En même temps, cette silhouette serait bien utile pour la partie plus pratique des stages et animations, que ce soit pour se rendre compte de la taille de l'animal mais aussi pour tester en vrai les instruments de chasse dont disposaient nos lointains ancêtres".

Quant au reste du collège communal d'Orp-Jauche, il ne semble pas aussi optimiste et précise qu'il faudrait peut-être attendre la concrétisation, à la ferme Colsoul d'Orp-le-Petit, de Ruralis.

Soit un autre projet (voué à l'interprétation du monde rural) qui, à mesure que passent les années, s'apparente de plus en plus à une autre bête d'envergure bien connue dans le Nord de l'Écosse.

G. H.

 

 

 

15:19 Écrit par Jean PIRSOUL dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.