18/01/2008

Orp-Jauche

Article extrait du journal "Vers l'Avenir

 

La Maison de village va voir le jour face à l'ancienne gare de Jauche. Le ministre de la Ruralité Lutgen vient de donner son accord.

 

Le bourgmestre Hugues Ghenne (PS) ne cache pas sa satisfaction. Le bout du tunnel est en vue dans un dossier qui n'en finissait plus de stagner. « Le cabinet Lutgen vient de nous mettre au courant, se réjouit le mayeur. Il est vrai que le dossier avait été visé par l'Inspection des finances en novembre dernier, ce qui était un premier signe favorable. À présent, il a été approuvé et signé par le ministre de la Ruralité. »

 

La future Maison de village sera située sur un terrain vague, en face de l'ancienne gare de Jauche, à une grosse centaine de mètres à vol d'oiseau de la salle Gervais. Elle comporte trois lots : gros oeuvre, terrassement et parachèvement.

 

Des travaux qui devraient s'élever à 1200000€ dont près des trois-quarts sont subventionnés par la Région wallonne (850960€).

 

Le nouveau bâtiment est destiné à abriter les activités qui se déroulent actuellement dans la salle Gervais, qui sera abattue. La Maison de l'entité sera à la disposition des associations et habitants. Ce sera un lieu de réunions et d'infrastructure d'accueil pour des concerts, des soupers ou des spectacles. Un bémol toutefois : subsidiée dans le cadre du développement rural, il ne sera pas possible d'y faire du sport.

 

Cette affectation, l'architecte liégeois Alain Mariage la connaît sur le bout des ongles. « J'ai voulu créer une infrastructure de grande taille, modulable et polyvalente. Le bâtiment sera bien isolé, et donc économique en matière de frais de chauffage. Des locaux de services, y compris une cuisine, des équipements sanitaires et une cafétéria, seront à la disposition des occupants. »

 

À l'extérieur, des espaces seront aménagés. Une cour de belles dimensions et une rampe d'accès pour les personnes à mobilité réduite sont prévues. « Le bâtiment sera à sa place dans le bâti environnant, continue l'architecte. Il dialoguera même avec le RAVeL, qui passera dans la rue de la Gare. »

 

De son côté, Hugues Ghenne reconnaît que les tergiversations autour de la Maison de l'entité avaient fini par lasser. «Le dossier a été mis au frigo durant de trop mois sous l'ancienne législature. Ces hésitations ont été à l'origine de la scission du marché de démolition du site Gervais Danone.» Aujourd'hui, tout cela est quasi oublié. Les travaux de terrassement débuteront durant la première semaine de mars. La première pierre devrait être posée en avril.

 

Marc WELSCH

06:22 Écrit par Jean PIRSOUL dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

ça bouge. Merci à l'équipe communale.

Écrit par : Jean | 23/01/2008

Les commentaires sont fermés.