31/01/2008

Orp-Jauche

Article paru dans le journal "Vers l'Avenir"

 

Le budget 2008 a été voté en conseil mardi soir. L'impôt sur les personnes physiques reste à 8 %, mais l'impôt foncier est en nette augmentation.

Les propri étaires ne vont pas rire. En cause, un saut de la taxe additionnelle au précompte immobilier qui passe de 1900 à 2300 centimes. Les recettes communales vont en être augmentées de 192 007 €. Les propriétaires verront leur impôt sur un revenu cadastral moyen de 1 000 € augmenter d'environ 70 €. Pourquoi ?

C'est Henri Bauwin (PS), l'échevin du Budget, qui a eu la redoutable tâche de faire boire la tasse à l'assistance. Certes il y est allé diplomatiquement, expliquant que la commune croule sous les charges : salaires indexés, coûts de l'énergie en hausse, augmentations des traitements des mandataires ou encore frais d'élimination des déchets.

Pour Bauwin, malgré le fait que la tutelle presse toujours plus les communes, la sienne n'est pas atteinte de rage taxatoire. Une projection dans la salle Jaumotte en a fait la preuve par comparaison. «Notre impôt sur la personne physique est déjà élevé, argumente Bauwin. Pas question d'y toucher. De plus, l'IPP frappe tout le monde et a beaucoup plus d'impact négatif sur les petits salaires. Ce n'est pas le cas de l'impôt foncier.» Et d'ajouter que le précompte immobilier est proportionnel à la valeur des biens immobiliers de chacun.

L'argument a fait bondir l'opposition par la voix de Jean Pirsoul (MR). «Cette taxe est injuste, a-t-il dit. Vous prétendez qu'elle ne touche pas tout le monde. Et le petit pensionné qui a économisé toute sa vie pour se payer sa maison ?»

S'en est suivie une bataille de chiffres. Pirsoul avance que la commune dépense 800000 € de plus que l'an dernier. À quoi ? À des dépenses qu'il estime mal calculée. Ainsi est-il prévu de recruter du personnel. «Ces personnes, avance Pirsoul, ne seront opérationnelles que le 1er juillet. Vous auriez dû compter une demi-année au lieu d'une année entière.»

Ce à quoi Pierre Sondag (Écolo), l'échevin de l'enseignement, répond que huit équivalents temps plein ne coûteront que 14000 € en plus. Et que, parmi le personnel recruté, il y aura un conseiller en énergie destiné à... faire réaliser des économies à la commune.

Pirsoul sort alors un autre argument en se tournant vers le bourgmestre Hugues Ghenne (PS). «Dans Vers l'Avenir (notre édition du 25/1), vous dites que des travaux vont avoir lieu dans quatre écoles. Avec quel argent ?» À quoi le mayeur répond que Pirsoul a mal lu, et qu'il était écrit qu'il faut construire des écoles. Que c'est là son objectif. «Mais prévoyez-le, alors ! tonne Pirsoul. Ce n'est pas au budget.»

La conclusion du bourgmestre honoraire est claire : il faudra à nouveau augmenter les impôts dans le courant de la législature.

Le budget a été voté, majorité contre opposition.

Marc WELSCH

16:00 Écrit par Jean PIRSOUL dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.