05/03/2008

Orp-Jauche

Article paru dans le journal "La Dernière Heure"

 

Le célèbre cabaret sensibilise à la problématique du climat les 8 et 15 mars

 

NODUWEZ Les Gauff' au suc' peuvent se faire du souci : avec l'interprétation qu'en fait Rudi Cloots (bourgmestre de Hélécine et quadragénaire depuis hier), le grand public risque vite d'oublier que ce sont eux qui ont écrit et chanté Vamos à Salou. Mais quoi de plus normal vu la présence scénique du mayeur et de ses choristes ?

Plus globalement, les 8 et 15 mars à partir de 19h30, c'est tout le cabaret de Noduwez (Orp-Jauche) qui va, une fois de plus, remettre au goût du jour des titres récents de Benabar, Sttellla,... ou nettement plus anciens comme ceux de Serge Lama, des Compagnons de la Chanson ou de Michel Sardou. Sans parler des trouvailles que sont les Parisiennes ou Mary Hopkin.

Tout un programme concocté, comme à l'accoutumée, par Bernard et Dominique Collin. "Il n'y a que du français", précise le premier. "Nous ne chanterons jamais en anglais ! En wallon, peut-être, mais pas en anglais ! Les radios en passent déjà suffisamment. Et puis, notre public ne comprendrait pas les paroles."

De quoi décliner le thème de cette année, à savoir la problématique du climat. Un sujet qui sera concrétisé par les quatre saisons ainsi que les moments bien particuliers ou les personnages qui les annoncent : le docteur pour les grippes, le facteur qui amène cartes de voeux ou feuilles de contributions, le festival de Cannes, le 30 février,...

Quant au côté obscur de l'événement, il sera à mettre au crédit de Jean-Pierre Lallemand et Guy Pire pour la coordination scénique, Nathalie Marteau et Caroline Doyen pour les danses, Francine Balate (les décors, évidemment) ainsi que l'ASBL Vivre à Noduwez, les musiciens dirigés par Pierre Delande... et le président, Jean-Luc Wilquet.

Détail réjouissant pour ceux qui n'auraient pas encore leurs places : les deux dates ne sont pas encore sold out. L'occasion de passer une soirée musicale de près de trois heures de show entrecoupées de deux pauses et, qui sait ?, d'aller plus loin et de rejoindre une troupe conviviale à souhait (surtout après les répétitions) et toujours ouverte aux candidatures.

Geoffroy HerensTél : Louis Michel au 019/65.59.09.

 

11:35 Écrit par Jean PIRSOUL dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.