21/04/2008

Orp-Jauche

Article paru dans le journal "Vers l'Avenir"

 

Cinq départs à la retraite

La commune d'Orp-Jauche a fêté cinq membres de son personnel partant à la retraite, trois policiers, un employé administratif et un ouvrier.

 

C'était la foule dimanche matin au hall communal d'Orp pour la fête des retraités. Les cinq partants étaient tous au poste, les policiers Roland Duchesne, Guy Dupont et Henry Fabry, l'employé administratif Michel Marteau et l'ouvrier Joël Seneca. Le bourgmestre Hugues Ghenne a félicité les lauréats qui comptent ensemble 113 années de service à la commune.

À 60 ans, Michel Marteau s'en va avec 40 ans de carrière derrière lui. Il débuta au cadastre avant de devenir secrétaire communal à Noduwez mais aussi à Hamme-Mille, Nodebais et Grand-Leez. À la fusion des communes en 1978, il intégra le personnel communal d'Orp-Jauche en qualité de fonctionnaire de première classe. Michel fut aussi un footballeur bien connu dans la région puisqu'il défendit les couleurs de Namur et de Jodoigne.

«Aujourd'hui, je vais enfin profiter de la vie et de la famille et suivre de près le cyclisme et le football.»

Joël Seneca est Français d'origine (Soissons). Il est arrivé en Belgique en 1970 et a travaillé dans le génie civil. Il est entré au service de la commune d'Orp-Jauche en 1996.

«J'habite Hannut. Je resterai à la Croix-Rouge dont je suis membre et je consacrerai le reste de mon temps à mes 5 enfants et à mes 5 petits enfants et aussi au bricolage.»

Guy Dupont a débuté sa carrière dans la police à 25 ans. En 1973, il est arrivé à Orp et est devenu commissaire en chef en remplacement de Marcel Jabon. En 2002, il a rejoint la zone de police de Jodoigne.

«J'habite toujours Orp. Ma retraite va me permettre de me consacrer au jardinage et à l'informatique.»

Roland Duchesne a travaillé 18 ans au Moniteur Belge avant de devenir garde champêtre à Orp en 1979 et de terminer sa carrière à la zone de police de Jodoigne. Il habite aujourd'hui Godinne.

«Le travail ne va pas me manquer car je suis un passionné de généalogie. Je recherche actuellement des actes anciens des communes de Ramillies et d'Orp-Jauche. Mes deux enfants et mes trois petits enfants vont aussi prendre beaucoup de mon temps.»

Henry Fabry a, lui, débuté sa carrière comme rédacteur à la SNCB. En 1978, il est arrivé à la police rurale d'Orp-Jauche.

«Je vais maintenant me consacrer au jardinage qui est ma grande passion. Je vais aussi aller à la Côte d'Azur et à la côte belge avec mes deux petites filles.»

 

 

15:27 Écrit par Jean PIRSOUL dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.