13/05/2008

Orp-Jauche

Jauche partiellement sans eau

La commune a été alertée samedi de l'impossibilité de se ravitailler dans divers foyers. Un plan d'urgence a été mis en place.

 

Surprise samedi matin sur les hauteurs de Jauche. Plus la moindre goutte au robinet. Alertée, la commune a d'abord cru à une fuite. «C'était assez incompréhensible au premier abord, témoigne le bourgmestre Hugues Ghenne (PS). Nous avons paré au plus pressé en avertissant la Société wallonne des eaux. Le but était de remplir le plus vite possible le château d'eau du quartier de la Tombale.»

En attendant que les camions de la Protection civile de Crisnée, en province de Liège, assurent le ravitaillement, une citerne remplie d'eau était mise à disposition des habitants dans la cité des Sept Bonniers. «Dans ces cas-là, on veut de l'eau tout de suite, raconte Bernard De Coninck, dont la maison voisine du château d'eau. Je suis donc allé ailleurs avec mes bidons puisque le manque d'eau n'était pas généralisé.»

Exact. Lors des premières estimations, l'échevin des Travaux Henri Bauwin (PS) avançait qu'un dixième du village de Jauche était touché. «Ce sont les gens dont les maisons se trouvent sur les hauteurs du village où il y avait peu de pression, qui ont rencontré des problèmes. Idem pour quelques habitants d'Énines.»

Samedi après-midi, les choses étaient rentrées dans l'ordre grâce au ballet incessant du camion de la Protection civile qui a fait des allers-retours entre Jauche et son point de ravitaillement de Merdorp. «Samedi, nous avons rempli le château d'eau par des apports successifs de 20000litres, témoignait Marc Jacobs, agent de la Protection civile. Ce dimanche, même topo. Au total, ce sont plus de 160000litres qui ont été ajoutés.»

Du côté des autorités communales, c'était le soulagement. «Ce n'était pas une fuite, mais un manque d'eau consécutif à la surconsommation, conclut Bauwin. Avec les beaux jours, les villageois ont énormément pompé, ne serait-ce que pour remplir leur piscine ou encore arroser leur jardin.»

Dimanche, en fin de journée, nous apprenions également que des coupures d'eau de moindre importance avaient touché des villages de l'entité de Jodoigne, notamment au hameau du Happeau et à Mélin.

Marc WELSCH

 

14:59 Écrit par Jean PIRSOUL dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.